Ministère de la Justice - Burundi
Accueil > Statistiques judiciaires

Statistiques judiciaires

Dernier ajout : 13 mars 2016.

Accès direct aux tableaux de bord

- Tableau de bord 1e trimestre 2011

- Tableau de bord 2e trimestre 2011

- Tableau de bord 3e trimestre 2011

Les statistiques judiciaires au Burundi sont gérées au sein d’un Service Statistiques, lequel est sous la direction de l’Inspection Générale de la Justice. La mission de ce service est de « dresser régulièrement les statistiques judiciaires et de proposer des stratégies de redressement ».

Actuellement, avec l’appui technique et financier de l’Agence Belge au Développement (CTB), le service vient de se doter d’un nouveau Système d’Information et de Suivi-Évaluation (SIISE).

Celui-ci trouve son origine dans l’engagement pris par le Gouvernement du Burundi à travers le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte Contre la Pauvreté, de faire de la justice burundaise une justice de qualité, plus crédible et accessible aux justiciables, et surtout aux plus vulnérables.

POURQUOI UN SIISE AU BURUNDI ?

Avant le SIISE, la justice burundaise souffrait d’un manque d’informations chiffrées. Cela avait pour principales conséquences la connaissance trop approximative de l’état de la justice burundaise. De plus, ce dernier point avait pour corollaire le développement de polémiques à la place de discussions saines sur des questions liées à la justice.

Ainsi, désormais, les statistiques judiciaires comptent fournir des bases objectives et fiables de discussions et de décisions pour différents acteurs de la vie politique, économique et sociale du Burundi.

Pour le Gouvernement, les statistiques judiciaires offrent une base fiable pour :
- définir les grandes orientations de la politique judiciaire ;
- assurer la gestion courante des services relatifs à l’offre de justice ;
- évaluer l’impact des mesures d’amélioration du système judiciaire ;
- discuter avec nos partenaires étrangers, notamment les bailleurs.

Pour un chef de juridiction, les statistiques sont indispensables pour :
- suivre l’activité de sa juridiction ;
- suivre l’activité des juridictions de son ressort ;
- faire le plaidoyer pour sa juridiction auprès des autorités compétentes.

Pour la population burundaise, la statistique est l’outil par excellence pour connaitre l’état de la justice dans son pays.

Pour un opérateur économique, national ou étranger, l’état de la justice est un indicateur précieux du climat des affaires. C’est grâce aux statistiques judiciaires qu’il peut apprécier à quel point ses droits, ainsi que ses investissements seront suffisamment protégés. Avant de prendre la décision d’investir dans un pays, un opérateur économique a en effet besoin des informations fiables et récentes sur le fonctionnement de l’appareil judiciaire.

QUEL CONTENU POUR LE SIISE BURUNDAIS ?

Le SIISE comprend l’ensemble des données du système judiciaire. Une application de saisie et de traitement des données a été développée et installée au Service Statistiques afin de garantir la fiabilité de ce système.

Les données collectées portent sur différents aspects de la justice burundaise :

- Les moyens de fonctionnement de la justice : matériel et humain
- L’activité de la justice
- La célérité de la justice

LE PROCEDE D’ELABORATION DES STATISTIQUES

Le SIISE du Burundi est un système d’information complet qui comporte les principales étapes suivantes :

1. La collecte des données au niveau des juridictions et des prisons ;

Aucune statistique fiable ne peut être produite sans les acteurs de terrain. Les juridictions et les prisons du Burundi sont les acteurs clés du SIISE. Les juridictions ont été impliquées dès la conception du système.

2. La saisie et le traitement des données par le Service Statistiques de l’Inspection Générale de la Justice ;

Ce dernier a été modernisé dans le cadre de la mise en place du SIISE. Il est actuellement chargé de la coordination du SIISE. Il assure la saisie et le traitement des données qui lui sont envoyées mensuellement par les juridictions et les prisons.

3. La production et la diffusion des indicateurs de statistiques judiciaires ;

Les statistiques sont mises à disposition de tous les acteurs grâce à deux principaux supports de publication, que sont :

- le tableau de bord trimestriel de la justice ;

- l’annuaire statistique de la justice.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0